La Pluie Jaune

D’après la Lluvia Amarilla, une Nouvelle de Julio Llamazares

 

Xavier Camarasa : Fender Rhodes, Effets

Richard Comte : Guitare Electrique, Effets

Julien Chamla : Batterie

avec Mélia Bannerman : Voix, Récitante et Scénographie

Production : GIGANTONIUM

 

la pluie jaune-45

IMG_0081

// // Au nord de l’Espagne dans l’Alto Aragón, dans les contreforts des Pyrénées, se trouve le village d’Ainielle.
Ainielle fait parti d’un vaste ensemble montagneux ou se trouvent nombre d’autres villages de ce type dans le Sobrepuerto et le Sobrabe. On les nomme en Espagne « los deshabitados » ou « despoblados ».
Ainielle fut abandonné progressivement de 1950 à 1973 pour des causes multiples : politiques industrielles et sociales de la dictature franquiste, isolement (accès uniquement pédestre), difficulté de la vie rurale et paysanne.
Ce village est le théâtre de la nouvelle « La Lluvia Amarilla », écrite par Julio Llamazares en 1988, dont la parution eu un très grand retentissement en Espagne.
Ce récit est le point de départ du projet artistique LA PLUIE JAUNE, on y retrouve la richesse des multiples thèmes abordés dans cette nouvelle (exode, solitude, folie), associés à sa forme (un long monologue où passé, présent, futur sont confondus), ainsi qu’à la beauté et l’incroyable puissance émotionnelle que dégagent ces lieux. // //

la pluie jaune-68

// // « Fue el principio del fin, la iniciación del largo e interminable adiós en que, a partir de entonces, se convirtió mi vida. Como la luz del sol, cuando se abre una ventana después de muchos años, rasga la oscuridad y desentierra bajo el polvo objetos y pasiones ya olvidados, la soledad entro en mi corazón e iluminó con fuerza cada rincón y cada cavidad de mi memoria. Como el viento de Francia cuando aparece de repente arrastrando papeles y cardos por las calles y golpea las puertas e irrumpe con violencia en los portales y las habitaciones de las casas, el tiempo sacudió los muros de silencio y penetró entre sus ruinas arrastrando a sus pasos recuerdos y hojas muertas » // //